Affaire Challenger Audit Firm: vers une nouvelle inculpation d’Essimi Menye

SAPEC: La 4ème édition se tiendra du 24 au 29 Juin 2019 à Douala
22 avril 2019
Législatives en Espagne: Le camerounais Marius Makon a-t-il des chances d’être élu maire de Barcelone?
28 avril 2019
Show all

Affaire Challenger Audit Firm: vers une nouvelle inculpation d’Essimi Menye

L’ex-ministre des Finances (Minfi), Essimi Menye

Déjà condamné à vie, l’ancien ministre des Finances fait face à de nouvelles accusations de détournement de fonds à hauteur de 1,7 milliards FCFA en coaction avec le cabinet Challenger Audit Firm Corporation, société du défunt comptable François Tchakui.

La tête d’Essimi Menye tombe de nouveau dans les affaires de  détournement de fonds. Selon les médias locaux,  ce 03 mai 2019, l’ex-ministre des Finances (Minfi) devrait être condamné pour une seconde fois devant le Tribunal criminel spécial (TCS) en raison d’une complicité de transferts d’argent illégalement au cabinet Challenger Audit Firm Corporation  société du défunt comptable François Tchakui. La somme est évaluée à 1,7 milliards FCFA.  Le souhait a été exprimé par le ministère public lorsqu’il a pris ses réquisitions finales dans l’affaire dite « vérification des cautions douanières ».

C’est en exécution de ce contrat de convention que l’expert-comptable de François Tchakui (décédé) avait reçu la mission de vérifier, auprès de 13 banques commerciales  installées au Cameroun, l’effectivité du reversement des cautions douanières émises par ces banques au trésor public. L’audit avait mis en lumière un vaste scandale financier. Mais les fonds versés à l’auteur sont estimés frauduleux.

Dans les détails, le lien entre Essimi Menye et le cabinet Challenger Audit Firm Corporation  remonte au 28 juillet 2008. Ils avaient  signé une convention portant sur la réalisation des « travaux confidentiels et spéciaux » visant la réduction de la dépense publique et l’amélioration des recettes de l’Etat.

C’est en exécution de ce contrat de convention que l’expert-comptable de François Tchakui (décédé) avait reçu la mission de vérifier, auprès de 13 banques commerciales  installées au Cameroun, l’effectivité du reversement des cautions douanières émises par ces banques au trésor public. L’audit avait mis en lumière un vaste scandale financier. Mais les fonds versés à l’auteur sont estimés frauduleux.

Pour appel, le 28 mars 2019, l’ex-Minfi a  été condamné à vie pour un détournement de la somme de 2,7 milliards FCFA en coaction avec le cabinet Challenger Corporation dans le cadre de l’audit effectué sur les activités de l’entreprise suisse Société Générale de Surveillance (SGS). Ils ont été inculpés à payer à l’État camerounais la somme de 2,5 milliards de FCFA au titre de dommages et intérêts. Ils devront en outre supporter les frais de justice évalués à 20 millions de FCFA. L’ancien ministre ne s’est jamais défendu devant le TCS, ayant définitivement quitté le territoire camerounais en 2015 pour problème de santé, peu de temps après sa sortie du gouvernement.

 son co-accusé a rendu l’âme le 17 janvier 2019 lors d’une audience devant les juges. La justice l’a blâmé d’avoir contribution au détournement de biens publics en complicité avec l’ancien haut commis d’État en exil aux USA. Des faits qui remontent à 2008-2012.

@LeClub14
@LeClub14
Mouvement des Entrepreneurs Camerounais de la Diaspora ( MECD ). Vous êtes un dirigeant d'entreprise. Vous souhaitez mieux communiquer sur votre entreprise et rencontrer des nouveaux dirigeants. Des activités consacrées à la promotion de votre entreprise au Cameroun, en Afrique et partout dans le monde. Sponsors, partenaires, contactez nous afin de donner plus de visibilité à votre entreprise, vos produits, vos marques et vos services ou d’asseoir votre notoriété !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *